Batailleuse en Mouvement

Depuis une quinzaine de jour, nous avons posé accordéons et curiosité là où le fromage est roi, en Franche Comté, dans le Haut Doubs.
C’est à Rochejean que la ferme de la Batailleuse nous invite à déguster des réflexions agricoles et collectives sous un printemps naissant et une neige fondante.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La ferme de la Batailleuse, c’est 36 ans d’histoire en relation intime avec le CLAJ (Club de Loisirs et d’Action de la Jeunesse) du Souleret qui accueille familles, groupes et enfants pour divers séjours. Une association fédère la ferme et le CLAJ, regroupant 13 salariés. Ils travaillent suivant les principes de l’autogestion, chaque salarié possède un pouvoir de décision égal, ce qui aplanit la hiérarchie dans l’équipe. Ils sont donc tous responsables de l’activité de l’association.

Cette ferme est un peu comme un tremplin. Nombreux sont ceux arrivés à la Batailleuse sans aucune connaissance, qui se sont formés et sont partis pour rejoindre un autre projet ou pour créer le leur. Cela représente aujourd’hui un enjeu fort pour cette structure qui cherche à pérenniser les emplois pour trouver un certain équilibre.
Nathalie la doyenne de l’équipe est là depuis 1982 et s’occupe principalement du centre d’hébergement du Souleret (cuisine, chambre) avec Perrine et Mathieu. Laurent s’occupe de la maintenance de ce bâtiment.

À la ferme, Séb et JR s’occupent des 48 chèvres alpines et Arnaud et Charlie des 18 vaches Montbéliardes. Le lait des vaches sera vendu à la coopérative pour 50cts le litre puis transformé en Comté (AOC & AOP), ce prix explique la forte présence des vaches Montbéliardes sur tout le secteur géographique de l’AOC Comté. Avec le lait, Pascaline la fromagère prépare des fromages, de la faisselle et des yaourts avec beaucoup de passion. Les trois petits cochons de la ferme recyclent le petit lait, trop acide pour être retraité par les systèmes d’épuration.
Marion et Antoine le nouveau boulanger, pétrissent le bon pain et préparent des biscuits bien appétissants!
Pendant que Marie-Laure et Florian font visiter la ferme aux enfants, les poules œuvrent à la confection des œufs qui seront vendus avec les autres produits au magasin de la ferme.

13 personnes, c’est 13 caractères et 13 façons de faire. Ce joli cadre nous a permis de jauger encore une fois l’importance de la communication au sein d’une équipe.
L’organisation à la Bata c’est …
…Toutes les semaines, une réunion pour savoir comment ça va, les infos des jours passés et à venir etc
…Environ tous les mois, une agora pour parler des questions de fond, comment répondre à nos objectifs tout en maintenant nos valeurs,  c’est un moment propice pour comprendre le fonctionnement de chacun.
…Une fois par an, la quinzaine de bilan. Pendant 15 jours, ils ralentissent leur rythme de travail pour se consacrer au bilan de l’année, régler des questions importantes comme l’équité des temps de travail etc…

Après avoir partagé des moments de rencontres autour des activités de ce lieu et rempli nos ventres de Cancoillotte, Morbier, Comté et Mont d’Or, nous passons la frontière.
Nous quittons notre terre natale, nous nous détachons du connu…

Mettons du beau dans ce printemps !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s