Berlin à Bicyclette

Lundi 11 avril, 7h30 du matin, nous voilà à la sortie de Singen, le ciel est bleu, l’humeur bonne, les pouces levés. Objectif : 800km de routes germaniques pour rejoindre Berlin.
Il est 13h et nous avons effectué 150km. L’humeur se couvre, la dépression nous guette. On rencontre un couple qui va jusqu’à Berlin mais qui ne veut pas nous prendre. L’énervement mis de côté, un allemand qui parle anglais veut bien faire le traducteur pour nous auprès du couple, mais rien… Les voyant repartir, Eugène leur apporte une carte postale de notre projet pour s’excuser d’avoir insisté. Puis, tout d’un coup, la femme sort de la voiture et nous fait de grands gestes, nos coeurs s’emballent, nos nerfs se détendent. Ce couple de l’Allemagne de l’est nous permet d’atteindre la capitale avant la tombée du jour. Grands chanceux que nous sommes.

Nous retrouvons nos amiEs. Yango travaille avec les enfants dans un centre de réfugiés et dans un centre de quartier. Marine rentre de Colombie et fait un tour à Berlin avant de rejoindre la France. Lukas est brasseur dans le quartier de Kreuzberg.

C’est jour de congé pour Yango alors nous quittons Berlin pour aller découvrir un lac à 30km. Le vélo repose nos talons, stimule nos mollets. Une fraîche pluie nous surprend puis un orage nous rend visite. Trempés, nous rentrons en chantant.
Sur la route, la rigueur germanique nous apprend à traverser quand le bonhomme est vert. Roulez par mégarde sur le trottoir (qui vous semblera bien assez large), et vous devrez esquiver le coup de canne du papé énervé.
Mais au milieu de cette discipline règne l’expression de la mixité culturelle. Avec bière à la main, le dimanche c’est jour de rassemblement au Mauerpark et c’est toute une palette de créativité qui se déploie devant nos yeux. Le mur des différences se brisent le temps d’un dimanche.
Quelques coups de pédales plus loin et nous voilà dans un parc où des hommes se baignent nus. Nous sommes dans le BerlinEst et la moralité religieuse ayant eu moins d’emprise de ce côté-là, il est coutume de voir ce genre de scènes décomplexées dans la ville.
À notre insu, les soirées se font longues à voguer dans les rues de Berlin. De squats en bars, nos oreilles s’aiguisent aux changements et notre langue s’assouplit  : allemand, anglais, français, espagnol des choix plus ou moins confortables…
En rentrant se coucher, attention de ne pas écraser les renards du centre ville qui sont friands des sorties nocturnes berlinoises. Entre bitume et humus, il n’y a qu’un pas.
Car Berlin c’est 9 fois plus grand que Paris avec 4 fois moins d’habitants, les arbres l’ont élue greencapitale.
Après toutes ces journées passées à galoper derrière nos vélos, Momo le petit chien est bien content de reposer ses coussinets usés par le goudron.

Malgré le rythme citadin, il est doux de passer une semaine avec Marine, Yango et Lukas. Une tendre chaleur dans nos coeurs avant de repartir pour l’Est, direction le collectif OLIB à 30km de là.

Publicités

Une réflexion sur “Berlin à Bicyclette

  1. Bonjour à vous mes amours,
    Quel plaisir d’avoir de vos nouvelles 🙂 j’ai bien reçu votre carte, elle est bien chouette 🙂 Merci
    Vous me manquez beaucoup mais je reçois vos pensées j’espère que vous recevez les miennes ?
    Le moral va mieux pour ma part, le soleil arrive et ça fait bien plaisir. Eug je crois que j’ai réussi à te trouver sur skype n’hésites pas à aller voir de temps en temps 🙂 je vous aime fort bisou à mon momo… prenez bien soin de vous et pensez à vous reposer et faire appel à votre soleil interieur… des bisous tout doux babou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s