Balade en Polska

Dans une forêt, au bord d’un lac, nous passons quelques jours sur le rassemblement Rainbow. Nous rejoignons Hyvinkää où Jenni nous accueille pour une nuit. Une belle remontée de souvenirs pour Eugène qui a vécu là pendant 5 mois il y a 4 ans.

Puis de Helsinki, nous embarquons de justesse pour Tallinn. Nous traversons l’Estonie, la Lethonie, la Lituanie et une partie de la Pologne. 1100 kilomètres en autostop. Chaleur accablante, paysages grandioses, sensations fortes et rencontres inattendues.
Après 2 jours et demi, nous arrivons à côté de Lublin.

Monika et Andrzej nous accueillent pour partager un brin de leur vie.
Depuis 20 ans, dans le village de Pryszczowa Góra, ils ont créé un petit coin de calme, fort en diversité végétale et rempli de sobriété.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans cette famille atypique polonaise au fort caractère, Aura, leur fille, s’occupe à nous préparer de bons petits plats. En dégustant leur pain maison, on ne regrette sûrement pas notre traditionnelle baguette. Ici, nous rencontrons Ola et Dareck, des polonais émigrés en Islande étant venus chercher de l’inspiration pour leur projet de création d’écovillage.
Le quotidien de cette famille nous apparaît sobre. Leur maison en bois n’est pas bien grande, l’eau est chauffée par le soleil, les toilettes sont sèches, tout est réutilisé et leur production de déchets est très faible.
On a la chance d’être hébergés dans une des cabanes en bois-paille constuites sur le terrain.
Leur jardin, entièrement paillé, est un vrai labyrinthe végétal. Au soleil, les fruits et légumes se complaisent en grande compagnie florale.
Les stages de permaculture et les conférences qu’ils donnent leur prennent beaucoup de temps, particulièrement cette année.
Durant leur absence, on s’occupe du jardin et de Come, le chien malade. Il n’arrive plus à marcher depuis 2 semaines. Alors on prend soin de lui et on est heureux de voir qu’il va de mieux en mieux.
En ce moment, Andrzej est sur le projet de construction d’une autre maison de 35m² en bois-paille à quelques kilomètres. Avec quelques frayeurs de voir Andrzej faire l’équilibriste, on s’initie à cette technique relativement simple et efficace .
Durant nos virées à la ville de Lublin, les rencontres que l’on fait sont souvent mimées car les polonais ne parlent pas beaucoup anglais. Malgrè cela, ils s’impliquent vraiment pour nous aider et avec grand plaisir.

On profite des jours passés ici pour se questionner sur la suite du voyage.

On a pris beaucoup de plaisir à découvrir la vie de cette famille, leur simplicité et leur sobriété.

« Vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre » Gandhi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s