Vie en Transcarpatie

Après 3 heures d’attente, et quelques billets tendus à la douane, Andrij nous fait passer la frontière. Nous ne sommes plus en Union Européenne. Nous voilà en Ukraine et nous nous dirigeons dans le sud ouest du pays, vers les Carpates.

Nous arrivons au village de Nijné Sélitché où Longo Maï s’est implanté il y a une vingtaine d’années. C’est un peu plus haut sur la colline, à Зелені гаї (prononcé Zeleny hay), le bosquet vert, que l’on trouve la ferme de Longo Maï.

Oreste, Yolana et leurs enfants, Arsène et Iris, nous accueillent chaleureusement dans leur ferme familiale où charcuterie et fromages fermiers sont à l’honneur. Cette ferme connait un certain succès (comme dirait Oreste) dû à sa volonté d’être une « Eco-ferme » en Ukraine, pays où l’agriculture biologique n’existe pas. Malika, le jeune Yura et d’autres salariés les aident dans les différents travaux de la ferme.
Nous partons une journée avec le vieux berger Yura pour faire pâturer les chèvres. On est surpris de découvrir sa maison perdue dans les bois, isolée de tous chemins. En découvrant la beauté des paysages aux allures montagneuses et les impressionnantes hêtraies transcarpatiennes, on apprend à perfectionner nos mimes qui représentent notre unique moyen de communication avec Yura.

Même si la ferme n’existe que depuis 10 ans, Longo Maï s’investit à Nijné Sélitché depuis une vingtaine d’années à travers l’aide apportée pour la création de la fromagerie du village. Petro étant parti en France se former aux techniques fromagères, cette fromagerie connait une grande renommée. Elle permet de valoriser les quelques litres de lait quotidiens des paysans alentours et d’employer une dizaine de femmes à la transformation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À quelques pas, il y a la maison de Jürgen, Olga, leurs enfants, et Tania. Cet autre projet Longo Maï s’articule autour du social. Sur leur terrain, la construction d’un atelier de fabrication de jus de pomme vient de prendre fin. Cela leur permettra d’acheter aux villageois (à un prix avantageux) leurs variétés anciennes de pommes. Ils espèrent ainsi préserver les variétés locales face aux nouvelles variétés qui sont plus productives mais moins goûteuses. Le jus de pomme se vendra à des prix inférieurs à ceux de la grande distribution.
Tania s’occupe du centre culturel du village. Pour freiner l’envie des jeunes de partir à la ville, ce lieu, avec bar et billard, se veut un espace de rencontres proposant différentes activités culturelles et sportives.
On part visiter la ferme coopérative du village. Sacha, ancien directeur de l’école nous fait la visite en français. Ici, 22 propriétaires mettent leurs animaux ensemble afin de mutualiser les outils de production. Ils payent en argent ou en foin et reçoivent en contrepartie du fromage en proportion des animaux leur appartenant.
On déguste le fromage typique chez le boulanger du village. On ne refuse pas la vodka maison tout en retenant la leçon culturelle : si on accepte un verre, il faut en boire trois.
À  travers ces rencontres, on découvre un pays très rural. Alors que la vie centrée sur la famille s’articule autour des travaux des champs, la religion orthodoxe prend une place majeure.
Une virée à la ville de Xhust avec Tania pour rencontrer une chanteuse dans le quartier gitan. Sa famille au regard lumineux est très surprise de notre projet. Après s’être assurés que la France était dans l’Union européenne, ils nous questionnent abondamment sur la vie dans notre pays. Avec une teinte d’humour et autour d’une tasse de café, ils nous proposent de nous marier à une fille de chez eux. Ayant décliné l’offre, après quelques airs d’accordéon, nous repartons les bras chargés de conserves de légumes et de cochon.

Eug')DSCN0011
Après avoir fait des rencontres intenses et impermanentes
qui nous auront élargi notre vision de leurs réalités,
chargés de souvenirs,
nous repartons dans le monde Europe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s