Sardaigne, sardines en boîte et initiatives libres

Un bateau de plus et nous voilà en Sardaigne. À Cagliari, Luigi s’arrête et propose de nous amener jusqu’au collectif où nous souhaitons nous rendre.
Mais avant cela, nous allons assister curieusement à la cérémonie religieuse de la Pentecôte avec sa communauté.
L’esprit Saint, nous arrivons à Baumela.

En quittant la plaine et grimpant dans la vallée, nous rejoignons Baumela (le sentier de pommiers) qui se trouve sur la commune de Santa Lussurgiu, au centre de la Sardaigne. Nous sommes accueillis par la ribambelle de chiens qui trônent sous les grands chênes-lièges devant la maison. Clara et Alexio se sont installés là il y a 8 ans puis Enrico les a rejoints 4 ans plus tard. Nous sommes rafraîchis par la source et la rivière. Puisque ces eaux suffisent à nous abreuver et à faire pousser quelques légumes, ils ne sont pas reliés au réseau d’eau courante.
De même, quelques panneaux solaires et des batteries leur permettent une autonomie énergétique sans être reliés au réseau électrique.

Ici, ils essayent de vivre leur utopie en expérimentant l’autogestion. Clara nous dit « si je devais dire à quelqu’un ce qu’il a à faire, ce serait un réel échec pour moi ». Dans cette dynamique, les choses se font à partir des initiatives de chacun.
Autour de nombreux verres de vin sarde et de sardines en boîte, nous dégustons les bons plats préparés sur le feu de la cuisinière.
Clara s’occupe des chèvres et de faire du fromage pendant que nous construisons une cabane qui accueillera les volontaires du chantier jeune de l’été.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils sont en lien avec la coopérative Longo Maï avec qui ils partagent des idées politiques fortes et la problématique commune de savoir comment intégrer de nouveaux porteurs de projets dans leur collectif.
Avec 76 hectares, le collectif a un fort potentiel de création de nouveaux projets. Alors ceux qui souhaitent expérimenter la vie à Baumela sont les bienvenus.

Prendre plaisir à remettre les mains à la pâte,
Marcher dans le maquis sarde,
Respirer mille odeurs ensoleillées,
Voyager.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s